Addresse

N°2, Boulevard Mwezi Gisabo

Appelez-Nous

(+257) 22281565

Envoyez Nous Un Mail

info@cecadm.bi

Historique

Historique

La CECADM est une institution de Microfinance de troisième catégorie, c’est-à-dire de type mutualiste. Elle est fondée sur la solidarité et l’égalité des membres.  Elle collecte l’Epargne, octroie les Crédits à ses membres et offre d’autres services nécessaires aux membres pour leur bien-être.

Les membres des corps de défense et de sécurité bénéficiaient des produits financiers spécifiques auprès des institutions financières spécialisées notamment la CADEBU (Caisse d’Epargne du Burundi).

Sa fermeture en 1990 a entrainé d’énormes difficultés d’accéder aux produits requis habituellement par les militaires et assimilés (Epargne et crédits).

Cette faillite a fait naître l’idée de la création de la Coopérative d’Epargne et de Crédit pour l’Auto-Développement « CECADM ».

En 1994, une autre institution financière du nom de la CAMOFI (Caisse de Mobilisation et de Financement) est venue suppléer les services de la CADEBU mais elle n’était pas bien spécialisée aux besoins des militaires et elle a fermé ses portes en 1998.

En 1996 la nécessité de créer une institution financière capable d’aider et d’accompagner les membres de la FDNB dans leurs projets, se faisait fortement sentir. L’idée sera entreprise 9 ans plus tard.

En 2005, il y a eu une étude de faisabilité du projet de mise en place de cette institution ;

En 2007, une assemblée constituante s’est tenue et a élu les organes dirigeants qui se chargèrent des démarches d’agrément et de sa mise en place auprès de la Banque Centrale ;

Les premiers cadres ont été recrutés le 1 juin 2007 et se mirent à l’œuvre pour accomplir les formalités d’agrément et d’ouverture de l’IMF ;

La CECADM fut agréée le 24 octobre 2007 sous l’ancienne dénomination de la CECADM ;

L’Institution a ouvert ses premiers guichets le 12 novembre 2007.

Les membres de la CECADM sont :

  • Les Militaires actifs ;
  • Les militaires en situation de retraite ;
  • Les démobilisés ;
  • Les handicapés, anciens membres du MDNAC ;
  • Les conjoints de ces derniers ;
  • Les associations des membres et entités militaires prestant au sein de la FDNB.